Pour être honnête, l’information est encore loin d’être bétonnée mais elle est tout à fait plausible. A Etterbeek, où l’on compte neuf échevins dans la majorité, un mandataire sur trois pourrait ainsi être néerlandophone. On le sait, scission du MR oblige, le FDF se présentait seul aux dernières communales et occupera, avec le CDH, le banc de l’opposition. Exit les défenseurs des francophones, place à un amour immodéré pour la langue de Vondel ?

En fait, non. On peut plutôt parler d’un concours de circonstances. La Liste du bourgmestre compte cinq élus dont l’échevin néerlandophone surnuméraire en la personne de Frank Van Bockstal (CD&V) qui, outre ses qualités personnelles, rapporte aussi plusieurs centaines de milliers d’euros à la trésorerie communale, versés par la Région. Rappelons que ce poste est destiné à garantir une meilleure représentation de la communauté flamande dans les communes. Sa présence au collège est d’ores et déjà assurée.

Et de un. C’est ensuite du côté des écolos que se tournent les regards. Avec, là encore, une certitude. Déjà en poste sous la précédente législature, Marie-Rose Geuten va rempiler mais, comme les verts ont progressé, ils s’offrent un second fauteuil. Et celui-ci sera occupé par Rik Jellema (Groen) qui a été adoubé par l’assemblée générale. Logique, l’homme a obtenu le deuxième score personnel (395 voix), derrière la tête de liste (649). Et de deux.

Pour la passe de trois, rien n’est encore arrêté. Mais l’hypothèse est envisageable, du côté socialiste cette fois, dernier partenaire de la coalition. Au sortir des élections, deux candidats se détachaient du peloton : le chef de file Rachid Madrane (805 voix) et sa dauphine Colette Njomgang-Fonkeu (317). Deux francophones donc. Sauf que depuis la semaine dernière, la donne a changé, Rachid Madrane étant appelé à remplacer Emir Kir à la Région, le secrétaire d’Etat à la Propreté abandonnant son mandat pour ceindre l’écharpe mayorale à Saint-Josse.

Du coup, voilà Rachid Madrane échevin empêché et devant être remplacé au collège etterbeekois. Et, si l’on respecte l’ordre des voix de préférence, devinez qui pointe en troisième position ? Rik Baeten (SP.A) et ses 207 voix. En route donc pour la passe de trois ? Pas sûr. « Aucune décision n’a encore été prise, assure Rachid Madrane. Les candidats élus peuvent maintenant postuler et c’est l’assemblée générale qui tranchera dans les semaines à venir ».

Nog een beetje geduld, dus.

LEPRINCE,PATRICE

lesoir.be

Advertenties